École normale supérieure
> Annuaire > Membres associés > Agard Olivier

Informations

Olivier AGARD

Membre associé des Transferts Culturels

Maître de conférences à l’Université Paris 4-Sorbonne

Contact : oagard@noos.fr

 

Champs de recherche

Histoire intellectuelle allemande au XXème siècle

histoire de la sociologie allemande - intellectuels juifs allemands - transferts entre sciences humaines et littérature en Allemagne au XXème siècle.

 

Publications 2012-2017

  • O. Agard, Pour une histoire des idées (document de synthèse, 2012) (147 p.)
  • O. Agard, Max Scheler oul’esprit vivant : enquête sur les sources françaises de l’anthropologie philosophique allemande, travail inédit (2012) (514 p.)
  • O. Agard, « Anthropologie philosophique et nihilisme : le cas de Max Scheler » in : Marc Crépon, Marc de Launay (dir.), Les configurations du nihilisme, Paris, Vrin, 2012, p. 141-162.
  • O. Agard, « Die französische Leibniz-Rezeption der Zwischenkriegszeit », in : Wenchao Li, Hartmut Rudolph (dir.), „Leibniz“ in der Zeit des Nationalsozialismus“. (Studia Leibnitiana Sonderhefte 42), Stuttgart, Steiner, 2012, p. 219-242.
  • O. Agard, « L’anthropologie des jeux de pouvoir chez Helmuth Plessner », in : Mechthild Coustillac, Françoise Knopper (dir.), Jeu, compétition et pouvoir dans l’espace germanique, Paris, l’Harmattan, 2012, p. 43-62.
  • O. Agard, « L’Aufklärung sociologique des années 1920 », in : Gilbert Merlio/Nicole Pelletier, Les Lumières : un héritage et une mission : hommage à Jean Mondot, Pessac , Presses universitaires de Bordeaux, 2012, p. 555-569.
  • O. Agard, « Exil et identité chez Siegfried Kracauer et Helmuth Plessner », in : Jean Mondot, Nicole Pelletier, Pascale Sardin (éds), Exil et émigration avant et après 1945 : remise en cause du lien identitaire, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, 2012, p. 31-48.
  • O. Agard, F. Lartillot (éd.), L’éducation esthétique selon Schiller : entre anthropologie, politique et théorie du beau, Paris, L’Harmattan, 2013 (302p.).
  • O. Agard, « Max Schelers Kapitalismuskritik », in : Gérard Raulet, Guillaume Plas, Manfred Gangl (dir), Philosophische Anthropologie und Politik (Bd. 1), Bautz, Traugott, 2013, p. 115-136.
  • O. Agard, « Kulturkritik et politique : Schiller, Kant, Rousseau », in : Françoise Lartillot : L’éducation esthétique selon Schiller : entre anthropologie, politique et théorie du beau, Paris, L’Harmattan, 2013, p. 149-170.
  • O. Agard, « Max Scheler : Anthropologie und Historismus », in : Gérard Raulet, Guillaume Plas, Manfred Gangl (dir), Philosophische Anthropologie und Politik (Bd. 1), Bautz, Traugott, 2013, p. 175-198.
  • O. Agard, « Critique et philosophie de la vie chez Siegfried Kracauer », in Illusio 10-11 : ,Théorie critique de la crise : Ecole de Francfort, controverses et interprétations, éditions Le bord de l’eau, Paris, 2013.
  • O. Agard, « Die exzentrische Position des Menschen in der deutschen Philosophischen Anthropologie », in : Laurent Cassagnau, Daniel Meyer, Nathalie Schnitzer et Michael Stolz (dir) : numéro 10 / 2013 de la revue Germanistik in der Schweiz (actes du congrès 2012 de l’A.G.E.S.).
  • O. Agard, « Georg Büchner et la révolution anthropologique du XIXe siècle », in : Gilles Darras, Camille Jenn (dir.), "Unsere Zeit ist rein materiell" [Texte imprimé] : Georg Büchner ou le drame de la modernité, Reims, Université de Reims Champagne-Ardenne, 2014, p. 265-295
  • O. Agard, « Kulturkritik und Anthropologie. Adorno und Gehlen », in : Guillaume Plas, Gérard Raulet (dir.), Philosophische Anthropologie nach 1945 : Rezeption und Fortwirkung, Nordhausen, Bautz, 2014, p. 21-36.
  • O. Agard, « Anthropologie und Kulturkritik bei Elias Canetti », in : Guillaume Plas, Gérard Raulet (dir.), Philosophische Anthropologie nach 1945 : Rezeption und Fortwirkung, Nordhausen, Bautz, 2014, p. 207-230.
  • O. Agard, « Chancen des Aufstiegs und des Niedergangs : Max Schelers Spengler-Kritik » in : Gilbert Merlio, Daniel Meyer (éds), Spengler ohne Ende : ein Rezeptionsphänomen im internationalen Kontext, Frankfurt/Main, P. Lang, 2014 (Schriften zur politischen Kultur der Weimarer Republik ; 16), p. 33-44.
  • O. Agard, Le « moment 1914 » en philosophie : France-Allemagne (entretien Olivier Agard/Frédéric Worms), Esprit, novembre 2014, p. 99-115 (propos recueillis par Marc-Olivier Padis).
  • O. Agard, « Arnold Gehlen et les mutations du conservatisme en RFA » , in : Revue d’Allemagne et des Pays de langue allemande 46 (2014), 2 (dossier : Intellectuels et politique en Allemagne, dirigé par Sibylle Goepper et Nadine Willmann), p. 317–330.
  • O. Agard, « Entre désenchantement radical et recherche d’une autre sécularisation : les motifs théologiques dans l’œuvre de Siegfried Kracauer », Droits, 2014/2 (PUF), p. 95-106.
  • O. Agard, M. Gangl, F. Lartillot, G. Merlio (éd.), Kritikfiguren/Figures de la critique (en hommage à Gérard Raulet), Francfort sur le Main, Peter Lang, 2015 (Schriften zur politischen Kultur der Weimarer Republik 17) (525 p.)
  • O. Agard, F. Lartillot (éd.), Le libéralisme de Wilhelm von Humboldt  : autour de l’"Essai sur les limites de l’action de l’État", Paris, l’Harmattan, 2015 (224 p)
  • O. Agard, « La barbarie positive dans la théorie du cinéma des années 1920 et 30 en Allemagne », in : Antoine Compagnon (dir.), Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée, Paris, Odile Jacob, 2015, p. 243-268
  • O. Agard, « Phénoménologie et anthropologie philosophique chez Max Scheler », in Emmanuel Housset, Gabriel Mahéo (dir.), Max Scheler : éthique et phénoménologies, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 13-32.
  • O. Agard, « Pluralité et unité chez Max Scheler et Carl Schmitt », in : Manfred Gangl, Françoise Lartillot, Gilbert Merlio, Kritikfiguren/Figures de la critique (en hommage à Gérard Raulet), Francfort sur le Main, Peter Lang, 2015(Schriften zur politischen Kultur der Weimarer Republik 17), p. 429-444.
  • O. Agard, « Max Scheler und die französische Diskussion über den Pragmatismus », in Michael Gabel / Matthias Müller (Hg.), Erkennen - Handeln - Bewähren. Phänomenologie und Pragmatismus, Nordhausen, Bautz, 2015, p. 76-93.
  • O. Agard, « Anthropologie, Kulturkritik et politique chez Schiller et Humboldt », in : Olivier Agard/Françoise Lartillot, Le libéralisme de Wilhelm von Humboldt  : autour de l’"Essai sur les limites de l’action de l’État", Paris, l’Harmattan, 2015, p. 47-69.
  • O. Agard, B. Beßlich (éd.), Kulturkritik zwsichen Deutschland und Frankreich : 1890-1933 Franfort sur le Main, Peter Lang, 2016 (388 p.)
  • O. Agard, « Il cinema et l’immagine del disincanto in Siegfried Kracauer », Iride, 29, Septembre-décembre 2016, p. 579-589
  • O. Agard, « Einleitung », in : Olivier Agard -Barbara Beßlich, Kulturkritik zwsichen Deutschland und Frankreich : 1890-1933 Franfort sur le Main, Peter Lang, 2016, p. 9-21 (avec Barbara Beßlich)
  • O. Agard, « Deutsch-französische Kritik an der ,religion de l’humanité‘ am Anfang des 20. Jahrhundert », in Olivier Agard -Barbara Beßlich, Kulturkritik zwsichen Deutschland und Frankreich : 1890-1933 Francfort sur le Main, Peter Lang, 2016, p. 57-7.
  • O. Agard, « Max Scheler und der katholische Modernismus », in Olivier Agard -Barbara Beßlich, Kulturkritik zwsichen Deutschland und Frankreich : 1890-1933 Franfort sur le Main, Peter Lang, 2016, p. 309-324.
  • O. Agard, Notice « Kracauer », in : Philippe Zawieja (dir.), Dictionnaire de la fatigue, Paris, Droz, 201.
  • O. Agard, « Siegfried Kracauer : culture de masse et nouveaux médias », in : Fabien Granjon (dir.), Matérialismes, culture et communication. Tome 1. Marxismes, Théorie et sociologie critiques, collection MatérialismeS, Presses des Mines, Paris, 2016, p. 255-27.
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS