École normale supérieure
> Activités > Séminaires > Archives Husserl > 2014-2015 > Séminaire « Emotions et volitions »

Séminaire « Emotions et volitions »

2014-2015

Coordonné par Natalie Depraz et Maria Gyemant

Dans le cadre de l’ANR EMCO-EMphiline
En interaction avec le groupe de traduction « Studien zur Struktur des Bewußtseins » des Archives Husserl de Paris

Argument

L’un des sujets les moins explorés dans la phénoménologie husserlienne est ce que l’on appelle dans la tradition phénoménologique, à la suite de Brentano, « la troisième classe » d’actes psychiques : les actes affectifs, émotions, désirs ou volitions. Cependant, avec la publication progressive des manuscrits husserliens, il devient de plus en plus évident que les émotions et les volitions ont constitué en réalité l’un des thèmes qui ont préoccupé Husserl tout au long de sa vie, déjà dans les textes psychologiques des années 1890 sous le concept d’intérêt tendu, ensuite, sous le nom de tendances, et, enfin, à la dernière époque, sous le titre d’intentionnalité pulsionnelle.
La raison pour laquelle ce thème est méconnu est, nous semble-t-il, moins son manque d’importance que la difficulté de lui trouver la place juste à l’intérieur de la structure de la conscience. En effet, alors que tous les autres types d’actes se prêtent facilement à la description, les affects (émotions et volitions) semblent obéir à une toute autre logique : non plus descriptive mais dynamique. Ce qui se joue au niveau des émotions et volitions est moins la connaissance d’un objet que les tensions et les satisfactions propres à une dynamique des forces psychiques.
Si cette thématique fait contraste avec les descriptions d’actes auxquelles la phénoménologie nous a habitués, elle se retrouve tout de même au cœur du contexte historique dans lequel la phénoménologie plonge ses racines, dans les pensées d’auteurs connus et cités par Husserl tels, par exemple, Carl Stumpf, Theodor Lipps, Moritz Geiger et Alexander Pfänder. D’autre part, la problématique de l’affectivité et, plus particulièrement, des émotions, est redécouverte depuis plusieurs décennies sur le terrain des sciences cognitives à travers les travaux de Panksepp, de Craig et de Damasio par exemple, et s’enracine parallèlement dans des travaux en psychologie où les émotions qui ont fait l’objet de nombreuses tentatives de classifications plus ou moins binaires (Descartes dès le XVIIème siècle, Ekman et Friesen plus récemment dans les années 70) ou systémiques (Plutchnik, Depraz&Varela). Ces faits et travaux redonnent valeur à cette tradition phénoménologique qui commence dans la psychologie génétique allemande à la fin du XIXème siècle et se prolonge sous la forme d’une interrogation dans les manuscrits inédits de Husserl.
Le séminaire sera dédié à l’exploration à la fois historique et problématique de cette « troisième classe » d’actes, les émotions et volitions. Nous souhaitons interroger d’une part le caractère dynamique de la vie psychique. D’autre part, nous proposons une réflexion sur l’articulation entre les actes cognitifs et les actes affectifs, ces deux sphères qui se partagent la même vie psychique selon des logiques qui semblent irréductibles l’une à l’autre.
Dans ce cadre, une place sera faite, notamment, au phénomène de la surprise, qui n’est certes pas l’objet d’analyses chez Husserl ou chez les auteurs mentionnés plus haut, mais a été considéré par les psychologues et par Descartes lui-même comme une émotion primaire et une passion primitive. La question de son statut en tant que phénomène inscriptible dans le régime émotionnel ou au contraire cognitif de la vie dynamique du sujet pourra permettre de réinterroger les analyses phénoménologiques historiques à cette lumière.



Vendredi 26 septembre 2014, 16h00-18h00, ENS, 45 rue d’Ulm, Salle Cavaillès
Catherine Belzung
(Université François Rabelais Tours)
« Les émotions chez l’Homme et chez l’animal à l’aune des modèles théoriques »

puis de 16h à 18h les :

24/10/2014 – Julien Farges (Chercheur associé aux Archives-Husserl)
21/11/2014 – Emmanuel de Saint Aubert (CNRS – Archives Husserl), "L’articulation entre cognitif et affectif chez Merleau-Ponty"
16/01/2015 – Dan Zahavi (Université de Copenhague), ”Empathy and emotional sharing”
23/01/2015 – Denis Seron (Université de Liège)
13/02/2015 – Uriah Kriegel (Institut Jean Nicod)
27/03/2015 – Anthony Steinbock (Université de Carbondale, Southern Illinois)

 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS