École normale supérieure
> Activités > Séminaires > Archives Husserl > 2014-2015 > Le mythe œdipien : modèle ou impasse ?

Le mythe œdipien : modèle ou impasse ?

Coordonné par Monique Schneider

Les 26 novembre, 28 janvier, 25 mars, 27 mai de 20h30 à 22h.
Salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm, 75005, Paris.

Confrontée aux remises en question touchant à la fois le partage sexué et la filiation, la psychanalyse est amenée à réinterroger ses mythes fondateurs. Dans Œdipe et la légende du conquérant, Marie Delcourt présente l’intrigue élue par Sophocle comme résultant d’une mise à l’écart de noyaux mythiques présents dans la culture. Domine la préférence pour les versions meurtrières et pour les stratégies de pouvoir. Ainsi le thème de la paternité se trouve-t-il englouti par celui de la royauté.
L’interprétation analytique est elle-même aspirée par cette thématique centrée sur la domination : le « chant » émis par la Sphinx est réduit à l’énigme que l’accès au signifiant permettra de « résoudre ». Le débat auquel se livrent les contemporains ou héritiers de Freud - Ferenczi, Lacan, C.Stein - porte sur les versions de l’opération meurtrière : parricide, matricide ou infanticide. Ce qu’étouffe un tel questionnement s’origine dans la perplexité à laquelle conduit la rencontre avec ce que Ferenczi nomme le « non-encore né ».
 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS