École normale supérieure
> Activités > Séminaires > Archives Husserl > 2013-2014 > Philosophies modernes de la traduction

Philosophies modernes de la traduction

Séminaire de recherche des Archives Husserl

Coordonné par Marc de Launay

Séminaire bihebdomadaire (mercredi 10h-12h)

ENS, 45 rue d’Ulm, Salle Pasteur (bât. Pasteur, 1er étage)

Les conceptions modernes de la traduction sont nées au tournant du XVIIe et du XVIIIe siècle, à travers un conflit entre l’exégèse et la philologie où sont intervenues de nouvelles réflexions sur le langage. Herder, Humboldt et Schleiermacher ont cherché en théorie comme en pratique à ébaucher une conception de la traduction que les romantiques (Schlegel, Novalis) ont aussitôt discutée. La reprise des débats sur la traduction, au début du XXe siècle, à travers Benjamin et Heidegger, entraîne un conflit entre deux versions de l’herméneutique, et la relecture, par Auerbach, de Vico relance plus généralement le conflit entre philologie et philosophie. En France, dans les années 1960 et 1970, G. Mounin, A. Berman, H. Meschonnic, J.-R. Ladmiral ont tenté d’extraire la notion de traduction de son cadre exclusivement linguistique, et Derrida a repris la discussion à maintes reprises.


6 novembre 2013
20 novembre 2013
4 décembre 2013
18 décembre 2013
8 janvier 2014
22 janvier 2014
5 février 2014
5 mars 2014
19 mars 2014
2 avril 2014
30 avril 2014
14 mai 2014

 

 
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS