École normale supérieure
> Activités > Séminaires > Archives Husserl > 2012-2013 > Le naturalisme à la limite : perspective historique, épistémologique et (...)

Le naturalisme à la limite : perspective historique, épistémologique et expérimentale sur les rapports entre phénoménologie et psychologie scientifique

Séminaire des Archives Husserl 2012-2013

Coordonné par Charles-Edouard Niveleau et Michel Bitbol

ENS, 45 rue d’Ulm, 17h-19h, Salle Pasteur

Nous tenterons d’approfondir les relations esquissées l’année dernière entre psychologie scientifique et phénoménologie en montrant le caractère fondateur de ce dialogue dans la co-émergence de ces deux disciplines au XIXème siècle et la manière avec laquelle il nourrit encore aujourd’hui la question du naturalisme. Pour cela il nous faudra affronter un problème de taille. En effet, entre l’effondrement des grands systèmes spéculatifs et l’avènement de la phénoménologie husserlienne, la philosophie allemande du XIXème siècle souffre d’un vide historiographique très révélateur de la difficulté avec laquelle la philosophie est capable de repenser son objet et sa méthode lorsqu’elle est confrontée aux sciences naturelles. Combler ce vide suppose que l’on revienne sur les conditions historiques de cette crise identitaire contemporaine de l’essor du naturalisme autour du milieu du XIXème siècle, et à laquelle la psychologie scientifique naissante tente d’apporter plusieurs options possibles. Nous voudrions montrer que l’émergence de la phénoménologie ne peut se comprendre en dehors de ce contexte de crise du naturalisme que traverse la philosophie et de fondation scientifique de la psychologie. C’est sur le fond d’une mise en dialogue de la phénoménologie et de la psychologie naissante que nous voudrions traiter du naturalisme ainsi que comprendre pourquoi il constitue encore aujourd’hui un enjeu pour l’avenir de la philosophie.

Jeudi 8 novembre
Fernando Vidal (Université de Barcelone)
L’esthétique de Fechner

Jeudi 22 novembre
Wolf Feuerhahn (CNRS, Centre Koyré) / Répondante : Stéphanie Dupouy (Université de Strasbourg)
Comment écrire l’histoire des neurosciences sociales ?


Jeudi 6 décembre
Mathias Girel (Département de philosophie, Ecole Normale Supérieure)
Le courant de conscience chez James et quelques autres (Lewes, Hodgson, Peirce)


Jeudi 17 janvier
Jérôme Sackur (DEC, CNRS, LSCP)
L’introspection : de Wundt à nos jours et retour

Jeudi 21 février
Christian Bonnet (Paris 1, IHPST)
A priori et psychologie chez Friedrich-Albert Lange

Jeudi 4 avril
Pierre-Jean Renaudie (Université de Sydney)
Questions de Forme : Psychologie et phénoménologie de la Gestalt de Von Ehrenfels à Husserl

Jeudi 16 mai
Charles-Edouard Niveleau (Paris 1, Archives Husserl)
Pourquoi et comment la phénoménologie est-elle expérimentale ?


Jeudi 30 mai
Michael Herzog (Laboratoire de Psychophysique, Ecole polytechnique de Lausanne)
Vision : ill-posed problem and good Gestalt


Jeudi 6 juin
Gary Hatfield (University of Pennsylvania)
Psychological Experiments and Phenomenal Experience in Size and Shape Constancy

Contact : niveleau.charles@gmail.com
 

 
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS