École normale supérieure
> Activités > Séminaires > Transferts culturels > 2012-2013 > 9 novembre-Archéologies méditerranéennes

9 novembre-Archéologies méditerranéennes

Séminaire "Transferts culturels"

Programme complet en PDF, cliquez ici

Le séminaire s’efforce de suivre l’évolution des recherches sur les transferts culturels, notamment mais pas exclusivement ceux qui impliquent l’espace germanophone. Cette année seront abordés à partir d’exemples transnationaux des domaines ressortissant à l’histoire des sciences humaines : sciences de l’Antiquité, histoire des traductions, histoire de la musique et de l’enseignement philosophique, histoire transnationale du livre, de l’archéologie, de l’art, de la science des religions. Nous traiterons des cas de figures germano-russes, germano-grecs, germano-turcs, ou encore franco-germano-belges, dans une tentative de préciser les contours d’une historiographie culturelle transnationale.
Les séances ont lieu le vendredi matin de 9h30 à 12h30 à l’Ecole normale supérieure (29 et 45 rue d’Ulm ; attention ! la salle varie selon les séances, voir programme ci-dessous).
Le séminaire est ouvert à tous les étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs intéressés. Il valide 3 ECTS du Département d’histoire de l’ENS.
Contact : UMR 8547 Pays germaniques-Transferts culturels
michel.espagne@ens.fr, pascale.rabault@ens.fr, anne-marie.thiesse@ens.fr

9 novembre 2012– Archéologies méditerranéennes

salle Beckett, 45 rue d’Ulm

Daniel Baric (Tours) & Nathalie Clayer (Cnrs-ehess) : Archéologies méditerranéennes : le parcours de Carl Patsch, de Vienne à Sarajevo et Tirana (1891-1925)

L’espace de la Méditerranée orientale, de Rome à la mer Noire en passant par la péninsule balkanique, des plateaux de l’Anatolie des Hittites aux sables Moyenne-Égypte, est un sol riche en témoignages du passé, qui a livré, par le truchement de scientifiques de langue allemande, des restes importants de l’âge classique gréco-romain et donné lieu à la découverte de peuples et de phénomènes culturels qui ont changé la vision jusqu’alors dominante de l’Antiquité. Les Thraces, les Hittites, Akhenaton et Néfertiti sont de nouveaux champs d’étude nés dans le monde germanophone ou en lien très étroit avec lui. Discipline scientifique et technique, l’archéologie devient dans sa pratique et ses résultats un point focal vers lequel convergent des considérations d’ordre esthétique, politique et diplomatique. La carrière de Carl Patsch reflète ces multiples implications de l’archéologie. Venu développer la recherche archéologique en Bosnie-Herzégovine occupée par l’armée austro-hongroise au sein du nouveau Landesmuseum de Sarajevo, il ouvre en pionnier des chantiers à travers toute la province et s’intéresse aux régions balkaniques limitrophes. A l’issue de la Première Guerre mondiale, le gouvernement albanais fait appel à son expertise lors de la création du Musée national de Tirana. L’archéologue autrichien incarne dans les deux cas un savoir-faire reconnu dont l’interaction avec les contextes locaux se révèle malaisée.
 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS