École normale supérieure
> Activités > Séminaires > Archives Husserl > 2011-2012 > Entre mathématique, physiologie et phénoménologie : quel modèle pour la (...)

Entre mathématique, physiologie et phénoménologie : quel modèle pour la psychologie scientifique naissante en Allemagne au cours du XIXème et début XXème siècles ?

Séminaire des Archives Husserl

coordination : Charles-Edouard Niveleau (Paris I - Archives Husserl)

ENS, 45 rue d’Ulm, 18h-20h

salle de Séminaire (sous-sol du pavillon Pasteur)

Validable 3 ECTS

Ce séminaire vise à revenir sur les conditions d’émergence, d’établissement, et de développement de la psychologie scientifique en Allemagne au cours du XIXème et début XXème siècles et sur la crise de ses fondements qui a poussé les psychologues dans des voies aussi diverses que celles des mathématiques, de la physiologie ou de la phénoménologie. Pourquoi le projet initial de Herbart prend-il la forme d’une psychologie mathématique ? Dans quelle mesure la psychophysique s’inscrit-elle dans cette recherche d’une mesure du psychique et quelles critiques ont-elles été formulées à son encontre ? Quelle importance a joué la polémique sur l’origine de la représentation de l’espace dans la structuration des débats entre psychologie et physiologie ? Dans quelle mesure la philosophie doit-elle suivre la méthode des sciences de la nature ? Pourquoi la nécessité d’un niveau de description phénoménologique s’est-elle imposée à des psychologues comme Hering, Mach, Brentano, Stumpf, Bühler ou Katz ? Il s’agira ainsi de mieux cerner les circonstances qui ont permis l’émergence d’un concept pré-husserlien de phénoménologie soucieux d’entretenir des relations étroites avec les sciences empiriques. En bref, la phénoménologie doit-elle servir de point de départ ou de guide à l’expérimentation, ou la psychologie peut-elle ou doit-elle en faire l’économie ? On gardera présent à l’esprit que cette analyse des conditions historiques qui ont permis l’émergence de la psychologie et de la phénoménologie entend faire écho à certaines tentatives récentes de rapprochement du paradigme psychophysique et de l’approche phénoménologique, en particulier dans l’analyse des phénomènes de mutistabilité.


Jeudi 13 octobre
Carole Maigné (Paris 4, Archives Husserl)
Mathématiser le psychisme : la psychologie sans âme de Herbart

Jeudi 20 octobre
Félix François (Université de Lausanne)
« Naissance de la psychophysique : Fechner et les leurres du naturalisme »


Jeudi 3 novembre
Denis Fisette (Université du Québec à Montréal )
Remarques sur les origines de la méthode phénoménologique : de la physiologie des sens chez Hering et Mach à la phénoménologie dans l’école de Brentano


Jeudi 17 novembre
Federico Boccaccini (Université de Liège)
 « Contre toute philosophie du Reflexionbegriff. Comment faire un usage intelligent de la notion de perception interne chez Brentano ? »

Jeudi 1 décembre
Perrine Marthelot ((Paris I, EXeCO)
« Le problème de la perception des couleurs chez Bühler et Katz »


Jeudi 15 décembre
Janette Friedrich (Université de Genève)
« Les rapports entre psychologie et phénoménologie dans l’oeuvre de Bühler »


Jeudi 5 janvier
Dominique Pradelle (Université Blaise Pascal, Archives Husserl)
« Stumpf et le problème de l’origine de la représentation de l’espace »


Jeudi 19 janvier
Natalie Depraz (Université de Rouen, Archives Husserl)
« L’introspection phénoménologique »


Jeudi 2 février
Denis Seron (Université de Liège)
« Tichtener versus Brentano : quelques objections fortes contre l’intentionnalité en psychologie »


Jeudi 1 Mars
Luciano Boi (EHESS, CAMS)
« Phénoménologie de l’espace et théories néo-gestaltistes de la perception »


Jeudi 15 Mars
David Romand (Université de Paris 7, SPHERE)
« La question de l’expérience du temps dans la psychologie allemande du XIXème siècle »


Jeudi 29 Mars
Arnaud Dewalque (Université de Liège)
Le problème de l’analyse psychique : enjeu et intérêt de l’approche brentanienne


Jeudi 12 Avril 2011 -séance annulée
Ronan de Calan (Paris 1, Archives Husserl)
Un « traitement exact » du problème de l’intentionnalité : quelques remarques à propos de Wahrnehmung und Gegenstandswelt (1934) d’Egon Brunswik


Jeudi 10 Mai
Stefano Poggi (Université de Florence)
Stumpf et la monadologie de l’école de Herbart


Vendredi 25 Mai
Riccardo Martinelli (Université de Trieste)
Carl Stumpf : philosophie et psychologie de la musique

contact : niveleau.charles@gmail.com
 

 
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS