École normale supérieure
> Activités > Colloques > Archives Husserl > 2011-2012 > Merleau-Ponty ou la philosophie à l’épreuve de l’écriture (II)

Merleau-Ponty ou la philosophie à l’épreuve de l’écriture (II)

Colloque international des Archives Husserl

Organisé par Emmanuel de Saint Aubert (CNRS-ENS, Archives Husserl)
et Benedetta Zaccarello (
ITEM, CNRS-ENS)

Vendredi 4 et samedi 5 mai 2012, à l’École Normale Supérieure.

Vendredi 4 mai : 29 rue d’Ulm, salle 236
Samedi 5 mai : 45 rue d’Ulm, salle des Actes

Deuxième étape d’un programme d’études établi sur trois ans et consacré aux rapports entre Merleau-Ponty et la littérature, ce colloque adoptera pour axe plus spécifique l’épreuve de l’écriture dans laquelle l’écrivain et le philosophe sont conjointement engagés. Par sa « puissance parlante », par un style qui est « vision », qui anime le langage d’une « manière d’être », d’une « chair », l’écrivain rejoint lui aussi cette « essence commune au réel et à l’imaginaire » que l’ontologie phénoménologique de Merleau-Ponty s’emploie à décrire.
« L’Être est ce qui exige de nous création pour que nous en ayons l’expérience. Faire analyse de la littérature dans ce sens », suggère le philosophe dans une note de travail tardive. Création et expérience se nouent au cœur des rapports entre expression et perception, imaginaire et réel, jusque dans l’épreuve de l’écriture, où le langage se révèle dans le mystère de sa « puissance d’erreur », à la fois indomptable et fécond, sensible et impersonnel. Merleau-Ponty approfondit ces dimensions dans une conception du langage en quête de sa délicate articulation à celle de la chair ; dans une réflexion sur l’écriture littéraire interrogeant sa part de convergence avec l’entreprise de la phénoménologie ; mais aussi par des stratégies d’expression originales qui tentent de répondre aux exigences posées par ses conceptions de la chair, de l’être, et de la philosophie même.
Plus particulière et néanmoins transversale, la question de la métaphore sera ainsi inévitablement abordée — à travers l’étude de l’écriture de Merleau-Ponty, par ce que le philosophe nous dit lui-même de la métaphore, et jusque dans l’éclairage novateur que l’ensemble de sa pensée est susceptible d’apporter sur le statut et les enjeux de cette même question.

PROGRAMME

VENDREDI 4 MAI APRES-MIDI (29 rue d’Ulm, salle 236)

14h30 : Benedetta ZACCARELLO (ITEM, CNRS-ENS) : « La littérature et le silence : sur une réponse indirecte de Merleau-Ponty à un débat de l’époque »
15h30 : Jean-Claude MONOD (Archives Husserl, CNRS-ENS) : « Magma et “métaphore continuée” : Merleau-Ponty et l’écriture du temps humain-mondain chez Simon et Proust »
Pause
16h45 : Franck ROBERT (Vannes) : « Littérature et vérité : l’émergence sensible de l’idéalité »

SAMEDI 5 MAI (45 rue d’Ulm, salle des Actes)

Matin
9h30 : Takashi KAKUNI (Univ. Ritsumeikan, Kyoto, Japon) : « La chair du monde. L’expression ontologique de Merleau-Ponty à travers les romans de Claude Simon »
10h30 : Richard KEARNEY (Charles Seelig Chair of Philosophy, Boston College, U.S.A.) : « Écrire la chair »
Pause
11h45 : Natalie DEPRAZ (Univ. Rouen, Archives Husserl) : « D’une écriture phénoménologique expérientielle. Merleau-Ponty en exemples de description »
Après-midi
14h30 : Judith REVEL (Univ. Paris I) : « De la “déformation cohérente” au “déséquilibre créateur” : littérature et ontologie politique »
15h30 : Helen FIELDING (Univ. of Western Ontario, London, Ontario, Canada) : « Language of Exile : proximity, movement and experience in M. NourbeSe Philip and Merleau-Ponty »
Pause
16h45 : Emmanuel de SAINT AUBERT (Archives Husserl, CNRS-ENS) : « L’être, “profondeur du monde” ou “ombre du monde” : Merleau-Ponty à la recherche des figuratifs »

Contact :  Emmanuel de SAINT AUBERT, e.dsta@free.fr et Benedetta ZACCARELLO, benezac@gmail.com

 
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS